Esperance-de-Tunis.net

Toute l’information sur le doyen des clubs tunisiens

ST – EST (0-1) : L’Espérance champion de Tunisie !

ST – EST (0-1) : L’Espérance champion de Tunisie !

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Pour le compte d’un match retard de la 22e journée de ligue 1, l’Espérance Sportive de Tunis (EST) a battu le Stade Tunisien (ST) par le score d’un but à zéro (0-1) œuvre de Bedrane (57′) au terme d’un match disputé au stade Hedi Ennaifer au Bardo.

Toujours privé d’Al Houni, blessé, Mouine Chaabani a de nouveau compté sur Farouk Mimouni au couloir gauche tout en privilégiant le revenant Togui au couloir droit au sein d’une formation en 4-3-3 composée comme suit : Ben Cherifia- Nagguez, Chetti, Yaakoubi, Bedrane- Chaâlali (Coulibaly 74′), Ben Romdhane (Bassit 85′), Benguit- Togui (Marzouki 85′), Mimouni (Badri 69′), Khenissi Joueurs sur le banc non utilisés: Ben Mustapha, Ben Hmida, Chammam, Fedaâ, Berrima

Entraîneur : Mouine Chaâbani

Joueurs avertis (EST) : Chaâlali (41′), Togui (64′)

L’entame du match, dirigé par O. Razgallah, a montré une Espérance décidée à en découdre le plus rapidement possible avec les stadistes qui, de leur côté, ont usé d’agressivité dans leurs interventions sous l’œil par trop indulgent, encore une fois, de l’homme en noir. En effet et à peine deux minutes de jeu que Mejri met sciemment une semelle à Bedrane sans que Razgallah et son assistant ne réagissent à cette vilaine intervention (2′). Ceci n’a pas empêché les protégés de Chaâbani d’asseoir leur domination, restée toutefois stérile. Pourtant ce ne sont pas les opportunités qui ont manqué. Cinq minutes et déjà deux corners au compteur des Rouge et Jaune ajoutés au tir enveloppé de Ben Romdhane mais mal cadré (8′) ainsi qu’au coup-franc obtenu par le même Ben Romdhane et exécuté rentrant par Benguit mais que Yaakoubi reprend dans le petit filet (10′). De son côté, Togui se joue de Kchok et centre au cordeau mais Khenissi et Mimouni se gênent et la tête de ce dernier va largement à côté des bois de Sami Helal (13′) qui ne sera pas inquiété non plus par le centre de Benguit six minutes plus tard (19′). La première action stadiste est enregistrée à la 23e minute par le biais de Diop qui a vu son tir des 25 mètres passer largement au-dessus de la cage de Ben Cherifia. Nagguez, à droite, monte au créneau et délivre un centre qui surprend Mimouni ratant bizarrement son heading (26′).

Toujours dominateurs, les Sang et Or obtiennent deux nouveaux corners coup sur coup (28′) mais sans toutefois tromper Helal et sa défense qui reste chanceuse sur la tête plongeante de Khenissi suite à joli centre de Mimouni que le buteur Espérantiste n’arrive pas à dévier convenablement (30′). Ça sera tout pour les protégés de Chaâbani lors de la première mi-temps puisqu’ils vont lâcher prise pour laisser libre cours aux Bardolais de venir inquiéter Ben Cherifia qui s’interpose avec brio devant Abata (32′) avant de voir Diop tenter un nouveau tir lointain mal cadré (34′).

Le Stade Tunisien obtient son premier corner à la 38e que le gardien Espérantiste dégage à deux reprises. L’occasion la plus notable à l’actif des locaux reste celle survenue sur contre-attaque rapide menée par l’ex Mejri qui centre vers Abata auteur d’une remise vers Ben Khemis dont le tir rate le cadre (39′). Bien réveillés, les protégés de Gheraïri finissent bien la mi-temps dont ils dominent le dernier quart d’heure sans pour autant tromper leurs hôtes malgré l’ultime corner mal renvoyé et qui n’a pas profité à Diop qui tire dehors (44′). Au bout de deux minutes de temps additionnel les deux équipes se quittent dos à dos sur le score nul vierge (0-0).

L’Espérance scelle le sort du match en seconde mi-temps

Après la pause, les deux coachs reprennent les mêmes et c’est encore les Rouge et Jaune qui se montrent volontaires suite à une belle action collective qui parvient à Mimouni puis Ben Romdhane dont le tir en puissance à l’entrée du box est difficilement dévié par Helal en corner (49′). Un autre coup de coin, à droite cette fois, est enregistré quelques minutes plus tard au profit de l’Espérance (57′) que Chaâlali se charge d’exécuter pour voir Bedrane surgir et mettre le ballon au fond des filets d’un coup de tête imparable (0-1) face à Helal médusé.

Gheraïri est le premier à procéder aux changements en incorporant deux attaquants frais, Zoghlami et Habbassi, aux dépens d’Abata et Medina (65′). Mais les coéquipiers de Ben Cherifia ont failli doubler la marque suite à une attaque rapide vendangée par Benguit pourtant bien servi par Khenissi (66′). Chaâbani opère de son côté à un premier changement avec la rentrée de Badri à la place du jeune Mimouni (69′) suivi par un autre au milieu du terrain par le biais de Coulibaly qui a substitué Chaâlali (74′).

Les stadistes sont toujours peu dangereux en dépit des débats un peu plus équilibrés mais qui n’ont pas empêché les Sang et Or de prétendre à un pénalty indiscutable suite au fauchage de Togui par Kchok mais Razgallah laisse jouer (87′). Ce n’est que dans le temps additionnel que les Bardolais se procurent deux grandes occasions, la première par le biais de Zoghlami brillamment repoussée par Ben Cherifia (90’+2), puis lui-même sauvé par la transversale sur un tir de Habbassi (90’+4) pour voir le match s’achever sur une victoire Espérantiste par le plus petit des scores (1-0).

Une victoire qui scelle définitivement le sort du championnat remporté méritoirement et avant terme par les Rouge et Jaune pour la 31e fois de leur histoire et la 5e fois d’affilée dominant largement leurs concurrents dans une compétition dont ils sont désormais maîtres.

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
À propos de l'auteur

Articles en relation

Rechercher sur le site