Taha Yessine Khenissi, auteur d'un doublé contre le Stade gabésien.
L’Espérance Sportive de Tunis (EST) a assuré sa qualification à la finale de la Coupe de Tunisie en allant s’imposer à Gabès aux dépens du Stade Gabésien (SG) sur le score de deux buts à un (1-2). Essifi a ouvert le score pour les locaux (19′) sur penalty avant de voir Khenissi rétablir l’équilibre (57′) puis donner l’avantage aux siens (70′) sur penalty.

Revenus de Sousse avec leur billet pour les demi-finales, les Rouge et Jaune se sont déplacés à Gabès sans Coulibaly, expulsé contre les étoilés. Souayah, à cette occasion, a aligné une formation légèrement remaniée, disposée en 4-2-3-1, qu’il a remis après le 4-4-1-1 à Sousse. Ainsi, l’équipe rentrante a été composée de Mbarki, Chammam, Dhaouadi, Belkaroui en défense, Chaâlali et Sassi à l’entre-jeu, Rejaïbi, Khemiri et Bguir au compartiment offensif derrière Khenissi, seul en pointe.

Du côté Gabésien, Dridi a compté sur Baccouche, Haj Mabrouk, Ben Sassi et Hammami en défense, Onana et Cissé à l’entre-jeu, Hosni, Gmach et Kethiri à l’animation offensive derrière Essifi au sommet de l’attaque en 4-2-3-1 à l’instar des Sang et Or.

Dès le coup de sifflet de Selmi, les protégés de Souayah déploient leur première offensive obtiennent le premier corner de la rencontre (2′) sans résultat particulier. Le dispositif mis en place par Dridi est, d’entrée de jeu, clairement défensif avec un bloc bas et des lignes rapprochées. Les Sang et Or tentent de passer tantôt à gauche, par le biais de Khemiri dont c’est la première apparition en tant que titulaire, tantôt par Rejaïbi à droite. Mais leurs essais sont vains face à la muraille dressée par le coach des Gabésiens. Pis encore, ces derniers usent d’une agressivité dans les duels concédant plusieurs coups-francs aux Rouge et Jaune. Le troisième est plein axe à vingt cinq mètres des buts de Rebaï que Bguir exécute bien au dessus (15′). Gênée par une défense en bloc, la manœuvre espérantiste manque de solutions malgré les bons appels de Bguir et ses tentatives de contourner l’entre-jeu Gabésien. Peu sollicitée lors du premier quart d’heure, la défense des Tunisois va connaître sa première erreur qui va lui coûter un penalty provoqué par Hosni, pris en tenaille entre Dhaouadi et Belkaroui (17′). Essifi se charge de la sentence et prend Ben Cherifia à contre-pied ouvrant le score en faveur des locaux (1-0). L’avantage pris par les Gabésiens vient contre le cours du jeu sans pour autant dire que les protégés de Souayah sont transcendants. Au contraire, leurs manœuvres sont approximatives avec un Chaâlali qui rate ses passes longues et un Rejaïbi peu convaincant à droite, alors que Khemiri, manquant de métier, pèse très peu sur la défense des sudistes bien expérimentée avec le duo Ben Sassi – Hammami, aidée par le vieux Aliou Cissé en sentinelle. Peu relevée, la première mi-temps ne va pas enregistrer de faits notables malgré les quatre corners et la kyrielle de balles arrêtées obtenus par les espérantistes . Même les quatre minutes, de temps additionnel, décrétées par Selmi ne sont pas porteuses de faits nouveaux.

Après le repos, Souayah lance Bulbwa à la place du jeune Khemiri (46′). Rejaïbi prend alors le couloir gauche alors que le Nigérian va à droite. Et ce sont encore les Sang et Or qui sont protagonistes avec un coup-franc obtenu par Sassi et exécuté par Bguir difficilement repoussé par Rebaï (47′). Avec des lignes un peu plus rapprochées, les protégés de Souayah opèrent par des passes courtes et écartent le jeu sur les flancs. Rejaïbi, servi à gauche, crochète son vis à vis et s’avance pour tirer un ballon hors cadre au terme d’une action bien collective (50′). Celle-ci est remise encore une fois à gauche mais cette fois c’est Sassi qui tire dans la nature (53′). Les Sang et Or insistent et remettent encore une manœuvre collective qui parvient à Chammam, toujours à gauche, mais dont le centre est trop long (55′). L’Espérance est bien meilleure collectivement mais la finition est encore quelconque. Essayant le côté droit, Bguir alerte Bulbwa qui s’infiltre puis dribble son vis à vis avant de centrer au cordeau un ballon dégagé en corner par Ben Sassi (56′). Le coup de coin est botté par Chaâlali vers la tête de Khenissi qui monte et trompe imparablement Rebaï (1-1), rétablissant l’équilibre peu avant l’heure de jeu (57′). Les Gabésiens sont de plus en plus absents et se font dominer par des Sang et Or libérés. Ceux-ci remettent encore une belle action collective qui profite à Chammam, monté au créneau, qui voit son tir contré en corner (58′). Le latéral gauche, réalisant une fort belle prestation en cette seconde période, traverse le terrain et sert en profondeur Bguir qui pivote et tire largement au dessus (60′). Sans aucune résistance, les protégés de Souayah dominent leurs adversaires dont le physique commence à accuser le coup. Bguir, servi par un Sassi plus entreprenant à l’entre-jeu, s’infiltre et met une passe en retrait pour Rejaïbi. Mais Hammami retient Khenissi qui cherchait à jouer le ballon et Selmi décrète un penalty indiscutable (62′). Pourtant les locaux protestent longuement. Le jeu s’arrête durant huit minutes avant que Khenissi ne transforme le penalty (1-2) donnant méritoirement l’avantage aux siens (70′). Mené au score, Dridi lance Mansour à la place de Gmach dans un changement poste pour poste (71′) puis Fouzaï à la place d’Onana pour passer au 4-4-2 (75′). Les Rouge et Jaune déroulent tranquillement grâce à une meilleure condition physique, en dépit d’une grosse chaleur qui semble altérer les locaux qui, pour rappel, n’ont pas joué le 1/4 de finale vu le forfait et le retrait de l’EOSB de la compétition. Rejaïbi, peu convaincant encore une fois, est remplacé par Jelassi (83′). Chammam, meilleur Sang et Or lors de la seconde période, alerte Khenissi dans le box mais Rebaï précède l’attaquant espérantiste (84′). Quelques minutes plus tard, c’est encore Chammam qui transperce la muraille Gabésienne puis sert Bulbwa qui dribble deux défenseurs avant de tirer un ballon bien contré par le gardien des sudistes (87′). Dridi joue sa dernière carte en lançant Delhoumi à la place de Kethiri (90′), imité par Souayah qui incorpore Guesmi au dépens de Bguir, dans le temps additionnel (90+3′). Les cinq minutes décidées par Selmi s’achèvent pour confirmer la victoire des Sang et Or qui ont su remonter la pente sur un terrain difficile.

C’est donc une seconde victoire consécutive, en déplacement, qui propulse l’Espérance en finale. Victoire obtenue encore une fois lors de la deuxième mi-temps et qui a mis du temps à se dessiner. La dernière empoignade de la compétition mettra aux prises l’Esperance Sportive de Tunis (EST) et le Club Africain (CA), difficile vainqueur de l’Avenir Sportif de la Marsa (ASM) aux tirs au but (6-5) après un nul positif (1-1) au terme des 120 minutes.

FICHE DU MATCH
1/2 Finale Coupe de Tunisie 2015-2016
Samedi 20 Août 2016, Stade de Gabès (1200 spectateurs)
Arbitre : S. Selmi (TUN)

Stade Gabésien (SG) – Espérance Sportive de Tunis (EST) : 1-2
Buts : Essifi (19′ sp) pour le SG et Khenissi (57′) et (70′ sp)

Avertissements : Ben Sassi, Hammami, Onana et Hosni (SG) – Belkaroui (EST)

Stade Gabésien
Equipe rentrante (4-2-3-1) :
Rebaï- Baccouche, Haj Mabrouk, Ben Sassi, Hammami- Onana (Fouzaï 75′), Cissé- Hosni, Gmach (Mansour 71′), Kethiri (Delhoumi 90′)- Essifi

Entraîneur : L. Dridi

Espérance Sportive de Tunis
Equipe rentrante (4-2-3-1) :
Ben Cherifia- Mbarki, Chammam, Dhaouadi, Belkaroui- Chaâlali, Sassi- Rejaïbi (Jelassi 83′), Khemiri (Bulbwa 46′), Bguir (Guesmi 90’+3)- Khenissi

Entraîneur : A. Souayah

A. Mami
Modifier / Supprimer le message
PARTAGER