Esperance-de-Tunis.net

Toute l’information sur le doyen des clubs tunisiens

FTVB : Lorsque le ridicule ne tue plus

FTVB : Lorsque le ridicule ne tue plus

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Depuis que les destinées de la fédération tunisienne de Volley-ball ont été mises entre les mains de Firas Felhi nous pouvons avancer sans le moindre doute qu’il s’était juré de contrer l’Espérance Sportive de Tunis, son pire cauchemar.

Les supporters Espérantistes, férus de Volley-ball notamment, ne sont pas prêts d’oublier les manigances et autres coups bas fomentés par le président de la fédération contre le club de Bab Souika et n’eût été la vigilance et le tact du bureau directeur et notamment notre président de section Firas Felhi aurait certainement réussi à nuire à notre club.

Mais comme une maladie met du temps pour se dissiper, et encore plus s’il s’agit d’une phobie de l’Espérance, les séquelles restent durablement et poussent le ridicule.

Le dernier fait à la manière du Felhi, d’une extrême bassesse, est la mise à l’écart du Docteur Grandi, médecin de l’EN Tunisienne de Volley-ball et qui se trouve être celui de l’Espérance Sportive de Tunis, de la liste de la délégation ayant pris part au voyage pour les JO Tokyo et son remplacement par le Directeur Technique de la fédération.

En effet, par ces temps de Covid, nonobstant la nécessité d’une présence du médecin au sein de la délégation, Firas Felhi a préféré son directeur technique au Dr Grandi avec tous les risques qu’il a pris mais aussi et surtout offrant un voyage à son DTN aux frais de la princesse….!!!

Qui a dit que le ridicule ne tue plus !?

Partage
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Articles en relation

Rechercher sur le site