+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Causes et effets.

  1. #1
    Débutant
    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    18

    Causes et effets.

    Pour réaffirmer ce qui a été dit sur ce site auparavant au sujet de la méchanceté de certains étourdis, voici un autre exemple flagrant qui démontre que le football et le sport ne peuvent jamais se débarrasser de la corruption, du régionalisme et du favoritisme, et un exemple de la réalité de ce peuple déboussolé..
    Est-ce que le nommé Khlifa va perdurer encore sur Nessma T.V. dans l’émission de Borhene Bessaie ; même s’il s’agit d’un chaine privée, ce n’est pas une raison de provoquer des situations conflictuelles entre les citoyens d’une manière anarchique et dictatoriale. Car il y en a marre de lui et des provocations et des incitations à la haine, qu’il lance au peuple tunisien ; c’est suffocant tout de même ! Il ne suffit pas d’être trop connaisseur pour savoir qu’il défend aveuglement le parti Ennahdha et qu’il sabote les autres partis ; c’est incroyable combien ces gens sont alléchés par le pouvoir, Ils reviendront encore plus à la charge et avec plus de corruption à l’approche des prochaines élections ! Maintenant ils patientent et préparent le terrain, pauvre Tunisie ! Même les Imams (alléchés) collaborent dans les prêches du vendredi pour les soutenir à s’accaparer du pouvoir. Un peuple qui ne veut pas travailler ni se cultiver, qui ne veut que du gratuit, comme les terres domaniales distribués pour que les progénitures des acquéreurs boivent la bière dans les bars dans la capitale et s’achètent des bagnoles, sans parler des résidences luxueuses dans les environs de Tunis ; les banques leasing sont à pour instaurer l’anarchique, comme ce fut le cas lors du début de la décadence en général de La Tunisie, par l’instauration des banques de leasing et des habitations dans la capitale Tunis, et que ces banques ne fonctionnent que pour servir seulement ces « privilèges empoisonnés » dans la capitale.
    Quant à l’une des dernières questions qu’ils discutent dans l’émission, concernant sur les traitrises des enseignants, de leur répondre il s’agit seulement pour ces enseignants d’habiter Tunis la capitale (rapprochement des conjoints déjà réalisés par les escrocs du R.C.D.), et d’organiser des cours particuliers pour s’acheter des maisons à Menzeh et à Ennasr, ni plus ni moins : d’ailleurs ils font tout leur possible (comme pour jouer au football et à la pratique du sport qui est devenu, par les salles et terrains de football privés) pour que leurs enfants y bénéficient, et non pas les autres enfants des concitoyens ; regardez où est-ce qu’on dans l’hypocrisie et l’égocentrisme. Un pays atteint de plusieurs maladies chroniques. Bessaies lui-même joue l’innocent et le neutre, honte à lui.
    En conclusion, il ne peut y avoir aucun débat serein et raisonné d’abord sur le Football, ni même à la restructuration du sport en Tunisie ; car aucun organisme, ni aucune institution ne peut les réaliser dans ces conditions précaires et envenimées ; par contre actuellement on défend la corruption, l’escroquerie et l’obstination.
    « Une escroquerie, c’est une bonne affaire qui a rencontré une mauvaise loi», d’après une citation (1988) d’Alfred Capus. ; et on peut la développer davantage.
    D’ailleurs, dans le domaine du sport entre autre et du football en particulier, les prémices de la nouvelle saison (tous sports inclus) sont semblables aux précédentes. Soit l’eternel recommencement.

  2. #2
    Vétéran Avatar de criss
    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    7 746
    non

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages