Encore un rebondissement concernant la finale retour de la Champions League, marqué par l’abandon sur terrain du Wydad mais repêché par la CAF avec sa décision aberrante de faire rejouer le match, et sur terrain neutre en plus.

En effet, Mr. Osasu Obayiuwana, reporter à la BBC et juriste de formation, a déclaré il y a quelques heures sur son compte Twitter avoir reçu une confidence d’un membre du comité exécutif de la CAF qu’ils, les membres du comité, avaient « commis une grave erreur » et a qualifié la réunion de Paris d’un « jour honteux pour (eux) tous »

« La responsabilité de ce fiasco est collective, c’est pourquoi je ne peux m’exprimer publiquement » a continué la source, « J’aurai aimé ne pas avoir fais partie de cette réunion. Nous avons bafoué les règles du jeu. Ceci va créer un précédent historique où toutes les équipes pourront se comporter comme le Wydad »

« Ce qui s’est passé nous fait perdre notre crédibilité. Je ne vois pas comment on pourrait justifier une telle décision, qui va a l’encontre de ce que la terre entière a vu en direct à la télé. Si j’étais l’Espérance, j’irai évidement faire appel devant la TAS. Ils ont un dossier solide et de sérieuses chances de gagner »

Et toujours selon la même source au sein du comité exécutif de la CAF, nous citons : « Nous avons demandé le rapport de l’arbitre mais il ne nous a jamais été présenté. l’Espérance ne rejouera pas le match à mon avis, et ils ont le droit de se sentir floués. Nous avons créé un précédent très grave »

Au fil des jours, l’étau est entrain de se resserrer de plus en plus autour de la CAF et de cette histoire de retrait minutieusement orchestrée et préméditée avant même que le match ne se joue.

PARTAGER