Esperance-de-Tunis.net
Toute l’information sur le doyen des clubs tunisiens

Decastel :" Nous devons enchaîner les victoires"

Michel Decastel était présent ce matin dans la salle des conférences du parc B pour répondre aux questions des journalistes avant le match en retard de la 4è journée qui opposera demain l’Espérance Sportive de Tunis à l’ES.Zarzis.

Le point sur la préparation

Le coach Suisse est revenu sur la préparation de l’équipe qui s’est poursuivie durant 3 semaines au cours desquelles il a essayé de mettre en place un style de jeu légèrement différent de ce qu’on a avec Nabil Maâoul tout insistant sur la bonne attitude des joueurs et l’assimilation des taches demandées. Ainsi, il espère que les internationaux vont aussi adhérer à son projet de jeu et s’adapter rapidement aux systèmes mis en place durant la trêve.

A la question relative à l’état mental du groupe, il a indiqué avoir insisté sur « l’importance d’oublier le passé et les 3 titres consécutifs glanés en Ligue1. Le football c’est l’avenir et non le passé. »

Le retour des internationaux

Interrogé sur le retour tardif de certains internationaux aux entrainements, le coach Suisse a indiqué que « la déception d’avoir échoué à atteindre le dernier carré de la manière qu’on connait se ressent chez les joueurs qui auraient pu à l’heure actuelle préparer le match de la finale continentale. C’est pour cela que Chemmam a demandé à avoir un jour de repos supplémentaire alors que Traoui éprouve une certaine fatigue suite à cette compétition ». Nous rappelons par ailleurs que Ben Cherifia, Korbi et Msakni ont repris les entrainements collectifs alors que Darragi s’est contenté d’un travail individuel hier.

Cependant, Decastel a précisé que les internationaux vont figurer sur la feuille du match mais ne seront pas tous titulaires.

Les solutions de rechange

En ce qui concerne les solutions en sortie du banc, Decastel a évoqué plusieurs individualités dont Ben Mansour considérant que ce dernier « doit améliorer sa rage (« grinta »), montrer sa détermination et profiter de la chance qui s’offre à lui en l’absence de Coulibaly » et Aymen Ben Amor qu’il a déjà côtoyé à Sfax. D’ailleurs, il a précisé que l’ex-sociétaire du CSS « devrait se concentrer encore plus sur ses taches défensives avant de penser à épauler l’attaque comme il aime si bien le faire. ».

Le coach helvète a aussi évoqué les options offensives notamment Ayari estimant qu’il doit se secouer et se débarrasser de quelques déchets pour devenir un bon attaquant parce qu’il en a les capacités. Tout comme Slama qui sera aussi une belle alternative en cas d’absence de Yannick.

Par ailleurs, Decastel a précisé que Mhirisi et Ounalli ont les qualités nécessaires pour aspirer à une place en équipe première.

La Super Coupe en ligne de mire

Si le coach espérantiste a avoué qu’il n’a pas une idée suffisante sur l’adversaire (l’ESZ) de demain, il sait très bien qu’il va venir à Radès pour défendre empêcher les champions d’Afrique de développer leur jeu.

Decastel a déclaré aussi que la manière passera au second plan durant ces matchs de rattrapage et que le plus important sera de glaner les points de la victoire à chaque fois pour réduire l’écart avec les équipes de tête et arriver au match de la super coupe d’Afrique contre le MAS de Fès le 25 février dans les meilleures dispositions. En effet, le coach suisse ne semble pas se désintéresser de cette coupe puisqu’il a indiqué qu’il suit les échos de la formation marocaine et procédera au visionnage de son prochain match contre le Raja de Casablanca.

                                                                                                                                                                      Houssem Roudesly 

Ecrit par

Rechercher sur le site