Le 24 décembre 1989 restera un jour inoubliable dans l’histoire du doyen des clubs tunisiens. Ce jour-là, les Sang et Or ont remporté le premier doublé (Coupe et Championnat) de leur histoire.

Lors de la finale de la coupe, qui s’est déroulée, au stade Olympique d’El Menzah, l’Espérance Sportive de Tunis a battu son voisin le Club Africain 2-0 grâce aux buts de Tarek (1′) et Ben Yahia (89′).

Le début du match a vu Mhaïssi commettre une faute sur l’un de nos joueurs après seulement 30 secondes de jeu. Tarek Dhiab tire un coup franc direct trop puissant rase le poteau gauche d gardien clubiste, Slah Fessi, et donne l’avantage à l’Espérance.

est-ca-1989

Après ce but, les poulains de Tony Piechnizek ont reculé d’un cran pour faire face à la réaction des clubistes, mais ces derniers n’ont quasiment pas réagi. Ils étaient perdus sur le terrain tout en étant sujets à un excès de nervosité ; un excès qui s’est manifesté avec l’intervention agressive de Adel Rouissi sur Khlil Berbeche après 10 minutes de jeu, le milieu clubiste a été averti dans la foulée.

Après un quart de jeu, les clubistes ont commencé à dominer inefficacement le jeu s’exposant du même coup aux contres dangereux des enfants de Bab Souika.

A la 25ème minute de jeu, Tarek Dhiab a tiré un coup-franc semblable à l’action du but, mais cette fois, la transversale sauve El Fessi.

40′ : Khlil berbeche tire mais la balle est déviée par la défense.

En seconde période, les Rouges et Blancs ont joué les balles longues mais Taoufik Hichri était présent. Les clubistes ont obtenu une faute dans la même zone que la faute qui a amené le but Sang et Or, mais Adel Saïdi l’a lamentablement tiré à la manière d’un rugbyman.

Lors des dernières minutes de la rencontre, Faouzi Benzarti a joué le tout pour le tout en vidant carrément son milieu de terrain. Suite à une contrattaque (90′), Khaled Ben Yahia, réalise le second but espérantiste et signe ainsi le premier doublé de l’histoire des Sang et Or.

Les Chiffres :

* C’était le quinzième titre pour l’Espérance.

* C’était la dixième finale disputée par l’Espérance qui remporta ainsi sa sixième coupe dont 3 face au Club Africain (1980, 1986 et 1989).

* C’était la première coupe pour Chokri El Ouaer, Taoufik Hichri, Rached Fareh, Mondher Baouab, Khlil Berbeche et Zied Tlemçani.

* Tony Piechnizek a remporté donc son troisième titre avec les Sang et Or après les deux championnats de 1987-1988 et 1988-1989.

* Lors de cette épreuve de coupe, L’Espérance a inscrit 14 buts et n’a encaissé aucun. Zied Tlemçeni est le meilleur buteur avec 4 réalisations.

L’arbitrage :

L’arbitre était le français Claude Bouillet, né le 3 avri 1944, il avait conservé la balle de la rencontre comme souvenir. Au cours de ce match, il a distribué 5 avertissements

Les formations :

EST : Chokri El Ouaer, Samir Khmiri, Ali Ben Néji, Taoufik Hichri, Khaled Ben Yahia, Rached Fareh, Mondher baouab, Hassan feddou, Zied Tlemçani, Tarek Dhiab et Khlil Berbeche.

CA : Sleh Fessi, Adel Rouissi (Nabil Bouhali), Khaled Saïdi, Lotfi Mhaïssi, Naceur Amdouni, Samir Sellimi, Sami Nasri, Sami Touati, Kaïs Yaakoubi, Bassem Mehri (Lotfi Rouissi) et Faouzi Rouissi.

Les à-côtés :

* La rencontre s’est déroulée devant 40 milles spectateurs.

* Les supporters ont commencé à remplir les travées du stade dès les premières heures du matin et les deux camps ont sorti des drapeaux géants, celui des Sang et Or était le plus grand.

* Ahmed Bourchada, le portier du CAB était présent avec les supporters espérantistes.

* Après le but de Tarek, Les fumigènes ont enflammé les gradins et, lors du second coup-franc de Tarek repoussé par la transversale, le public espérantiste a chanté la fameuse chanson « 3Awedhelou ya Tarek ».

Le parcours des Sang et Or pendant la compétition :

1/16 : ESK – EST : 0-4
1/8 : EST – ASOE : 4-0
1/4 : EST – USMo : 4-0
1/2 : ESS – EST : 0-1

Notons que Zied Tlemçani a terminé meilleur buteur de la compétition avec 4 réalisations.

 

Mohamed Amin Ben Saber

 

PARTAGER