L’Espérance Sportive de Tunis (EST) a clôturé de fort belle manière la phase des groupes de la ligue des champions d’Afrique 2017 en s’imposant nettement face aux Ethiopiens du St George FC par le score de quatre buts à zéro (4-0) au terme du match qui les a opposés au stade olympique de Radès, dimanche dernier. Les buts ont été inscrits par Chammam (29’), Mejri (36’), Jouini (82’) et Machani (90’+4).

Traînant un effectif dont pas moins de sept joueurs sont sous la menace d’un 2e avertissement suspensif lors du prochain tour, Faouzi Benzarti n’a pas tremblé pour composer son équipe de départ, laissant le seul chaâlali sur le banc des remplaçants tout en étant privé de Talbi et Khenissi, tous deux suspendus. Ainsi le coach espérantiste a commencé le match avec Mbarki, Chammam, Dhaouadi et Machani en défense, Coulibaly et Sassi à l’entre-jeu, Badri, Ben Youssef et Bguir à l’animation offensive derrière Mejri, reprenant le dispositif du 4-2-3-1 après multiples matchs en 4-3-3.

En face, Neider Dos Santos a compté sur Kassa, Butako, Adane et Debébé en défense, Tadesse, Zoko et Girma à la ligne médiane, Assefa, Waongo et Salahuddin en attaque, disposés en 4-3-3 offensif.

Initialement prévu sous le sifflet de l’Ivoirien Denis Dembélé, le match a été finalement dirigé par le Zambien Janny Sikazwé qui a donné le coup d’envoi dont profitent les Sang et Or pour prendre d’assaut la zone des Ethiopiens dès les premières minutes. Un coup-franc à gauche sur Chammam (2’) permet à Badri de jouer directement en retrait pour Bguir dont le tir en première intention ne trouve pas le cadre (3’). Le régisseur espérantiste récidive suite à une belle action collective mais rate encore le cadre d’Odongkara (6’). Puis c’est au tour de Badri de contourner la défense et d’envoyer un tir contré en corner (7’). Mbarki monte au créneau et s’appuie sur Bguir qui alerte Mejri dont le centre en cloche est contrôlé par Chammam au second poteau, suivi d’un tir qui passe devant Badri (10’). La manœuvre Sang et Or est bien huilée en cette entame de match, appuyée par une application collective de haute facture qui voit Ben Youssef à la passe dans l’intervalle pour Mbarki dont le centre en retrait sur la ligne de fond est capté par Odongkara qui se couche face à Mejri (16’). Bguir s’essaye encore au tir, cadré cette fois, mais le gardien des Ethiopiens se couche du bon côté (20’). Jusque-là, les sociétaires de St George n’ont rien eu à se mettre sous la dent à part essayer de contenir les assauts espérantistes. Mais ce n’était que vainement puisque la domination des Rouge et Jaune a fini par faire plier l’adversaire. En effet, au terme d’une nouvelle attaque, Bguir hérite d’un ballon renvoyé par Debebe pour l’emmener et préparer pour Chammam dont le tir, en dehors du box, trompe Odongkara (1-0), peu avant la demi-heure du jeu (29’). Jamais une domination aussi évidente n’a été aussi bellement récompensée, d’autant plus impliquant tous les joueurs avec une mention spéciale pour Bguir, auteur d’une entame des grands jours. Tout comme le jeune Mejri, d’ailleurs qui en voulait et qui, après une « une-deux » avec Sassi envoie un tir enveloppé sortant de peu (32’). L’attaquant du jour finira par signer son premier but en CAF-CL quelques minutes plus tard lorsque sur un énième tir de Bguir le ballon parvient à Badri, de dos, lequel prolonge pour Mejri qui catapulte le ballon au fond des filets Ethiopiens (2-0) face à une défense dépassée (36’). Forte de cet avantage conséquent, l’équipe de Bab Souika tempère un peu les ardeurs d’autant que les pensionnaires de St George usent d’un peu d’agressivité non justifiée et qui a valu un premier avertissement à Assefa, auteur d’un vilain tacle sur Mbarki loin de sa zone. La première mi-temps s’achève donc sur l’avantage de deux buts en faveur des Sang et Or.

Après la pause, ce sont les protégés de Benzarti qui donnent encore le ton avec une longue transversale de Dhaouadi non rattrapée par Chammam (47’). L’entraîneur des Ethiopiens n’attend plus et effectue deux changements coup sur coup en substituant Debébé par Taméné (48’) puis Salahuddin par Koné (51’). Gérant intelligemment leur avance, les espérantistes jouent à l’économie tout en essayant de déloger des visiteurs de plus en plus cantonnés devant leur gardien de but. Remarquant une attaque qui flanche, Benzarti décide de son côté de lancer le revenant Jouini à la place d’un Mejri bien méritant (63’). L’EST repart de nouveau à l’assaut d’Odongkara et Chammam voit son tir dévié par le gardien en corner (63’). Mbarki daigne enfin monter et, profitant d’espace, alerte Jouini d’un joli centre mais la tête du néo rentrant passe à côté (66’). La plus grosse occasion de cette seconde mi-temps s’offre à Bguir suite à un énorme travail de Ben Youssef qui perce et lui remet sur un plateau pour finir par rater le cadre (73’). Ben Youssef, bien volontaire et tout aussi malchanceux que Bguir, est remplacé par la nouvelle recrue Bessghaïer, pour son baptême du feu (74’). La manœuvre, animée par le néo rentrant, s’en trouve plus épicée par le jeu à une touche de balle malgré un trac bien décelable chez l’ex Cabiste. Mais elle trouvera récompense suite à une belle action initiée par Coulibaly qui alerte Chammam lequel transmet à Bguir qui, d’une talonnade, sert Jouini dont le tir trompe Odongkara pour la 3e fois (3-0) et du coup ouvre son compteur dès son premier match (82’). Sassi, auteur d’une prestation honnête, cède sa place à Chaâlali peu avant la fin du temps règlementaire (87’). Les dernières minutes apporteront du nouveau suite à un autre tir de Bguir, renvoyé par le gardien adverse, mais qui trouve Machani à l’affût pour quadrupler la marque (4-0), peu avant le coup de sifflet final de Sikazwé (90’+4).

C’est donc en toute aisance que l’Espérance Sportive de Tunis a pris le dessus sur St George FC au terme d’une rencontre de très belle facture face à un adversaire jouant sans pression puisqu’éliminé depuis l’avant dernière journée. Les Sang et Or terminent donc en tête du classement du groupe C avec 12 points, devançant Sundowns aussi qualifié en tant que second. Les quarts de finale verront le champion de Tunisie en titre affronter Al Ahly d’Egypte au mois de septembre prochain (8 et 15 septembre). Mais avant cela, l’Espérance sera présente à Alexandrie (Egypte) pour le championnat arabe des clubs qui se tiendra du 22 juillet au 05 août prochain pour un nouveau challenge.

FICHE DU MATCH
CAF-CL 2017 – 6eJ Groupe C
Dimanche 09 Juillet 2017 / Stade Olympique de Radès
Arbitre : J. Sikazwé (Zam)

ESPERANCE SPORTIVE DE TUNIS (EST) – SAINT GEORGE FC (St G) : 4-0

Buts : Chammam (29’), Mejri (36’), Jouini (82’) et Machani (90’+4)
Avertissements : Kassa et Assefa (St G)

Espérance Sportive de Tunis
Equipe rentrante (4-2-3-1) :
Ben Cherifia- Mbarki, Chammam, Dhaouadi, Machani- Coulibaly, Sassi (Chaâlali 87’)- Badri, Ben Youssef (Bessghaïer 74’), Bguir- Mejri (Jouini 63’)

Joueurs sur le banc non utilisés : Jemal, Rabiï, Matri, Jelassi

Entraîneur : F. Benzarti

A. Mami

PARTAGER