Pour le compte de la première journée de la ligue des champions de la CAF, l’Espérance Sportive de Tunis (EST) a battu l’Association Sportive Vita Club de Kinshasa (ASVC) par le score de trois buts à un (3-1) au terme du match qui les a opposés au stade olympique de Radès. Les Congolais ont ouvert la marque par Atouba (10’) avant de se faire rejoindre par Coulibaly (20’), puis de concéder un deuxième but par Khenissi (26’ Sp) et un troisième par Badri (87’).

Pour cette journée inaugurale de la ligue des champions, Benzarti a préféré reprendre le 4-2-3-1 comme schéma tactique, laissant Chaâlali sur le banc des remplaçants pour se suffire de la paire Coulibaly – Sassi à l’entre-jeu. Ainsi, la formation rentrante a été composée de Mbarki, Chammam, Dhaouadi et Talbi en défense, Coulibaly et Sassi à l’entre-jeu, Badri, Ben Youssef et Bguir à l’animation offensive derrière Khenissi en attaquant de pointe.

En face, Raoul Shungu, coach officiel des Dauphins Noirs, assisté par le sélectionneur de la RD du Congo Florent Ibengué, a présenté son équipe en 4-4-2 composé de Muzinga, Mutambala, Ondo et Bangala en défense, Atouba, Batezadio, Traoré et Munganga à la ligne médiane, Badenhorst et Sugira en duo d’attaque.

Le coup d’envoi donné par le Mauritanien Lemghaïfry a vu les protégés de Benzarti prendre d’assaut le camp des dauphins noirs, mettant une pression énorme sur le gardien Lukong qui, pressé par Khenissi, dégage dans les pieds de Bguir qui ne profite pas de l’aubaine, en tirant dehors, malgré la position très avancée du gardien Camerounais de Vita Club (2’). Lukong sera encore chanceux sur deux autres opportunités espérantistes lorsque Ben Youssef d’abord, à la réception d’un long ballon de Dhaouadi, ne croise pas assez son tir (4’), puis rate sa reprise après un joli contrôle de poitrine (6’) et enfin suite à un tir peu puissant de Sassi servi par Ben Youssef (8’). Et c’est contre le cours du jeu que les visiteurs vont profiter d’une contre attaque, lancée par Bangala, que le virevoltant Atouba va conclure par un but (0-1) après avoir dribblé Dhaouadi et Talbi, battant Ben Cherifia d’un tir croisé (10’). Les Sang et Or ne doutent point par cette ouverture du score et assiègent de nouveau le camp des visiteurs obtenant une série de coups-francs et corners que Lukong repousse face à Badri (14’) avant de voir le mur contrer le tir de Bguir sur une balle arrêtée à 20 mètres du but (17’). Mais ce n’était que partie remise puisque sur un centre de Mbarki à droite, Ben Youssef trouve encore Lukong à la parade en renvoyant le ballon que Dhaouadi, au suivi, envoie sur la transversale trouvant Coulibaly à la réception pour catapulter le cuir de la tête dans les filets de Lukong (1-1) rétablissant logiquement l’équilibre (20’). Les coéquipiers du capitaine Chammam insistent face à un ensemble congolais défendant bien dans leur zone et guettant un contre qui ne viendra pas. Au contraire, les occasions sont encore espérantistes avec une tête plongeante de Khenissi qu’il ne cadre pas bien suite au centre de Mbarki monté au soutien (23’). Deux minutes plus tard, Khenissi est à la réception d’un ballon qu’il emmène dans le box avant de se faire descendre par Ondo. L’arbitre n’hésite pas à accorder le pénalty (25′), dont se charge Khenissi avec succès (2-1), prenant Lukong à contre-pied (26′). Les Sang et Or tempèrent leurs ardeurs pour essayer de faire sortir les protégés de Shungu de leur zone. Ce qui fut fait suite à une montée du bloc adverse, Mbarki est faussement signalé hors-jeu par l’arbitre assistant sur un long ballon dans le dos de Mutambala (29′). L’arrière droit espérantiste, bien actif, se retrouve en bonne position sur un excellent renversement de Ben Youssef mais précipite son tir qu’il envoie bien haut (34′). Bguir obtient un coup-franc qu’il exécute à merveille vers Dhaouadi dont le contrôle est suivi d’un tir que Lukong dévie en corner (39′). Ressentant des douleurs depuis quelques minutes, Khenissi est remplacé par Mejri dont c’est le baptême du feu en phase de groupes de la CAF-CL (40′). Lemghaïfry décrète deux minutes de temps additionnel au termes desquelles il renvoie les deux équipes aux vestiaires sur l’avantage des Sang et Or (2-1).

Après le repos, aucun changement n’est signalé dans les deux camps et la première alerte est encore Rouge et Jaune avec un joli centre de Ben Youssef vers Badri qui dévisse son coup de tête ratant le cadre de Lukong (46′). Les dauphins noirs se contentent de défendre et usent d’un jeu quelque peu musclé malgré leur fair-play nettement relevable. Et c’est sur une intervention agressive par derrière sur le tendon de Ben Youssef que Lemghaïfry expulse fort justement Bangala (52′). En infériorité numérique, Shungu repositionne les siens pendant quelques minutes avant d’effectuer son premier changement en sortant le second attaquant, Badenhorst, pour le remplacer par Nlandu (56′). Mais ce sont toujours les Rouge et Jaune qui dominent les débats avec une nouvelle occasion de Bguir dont le tir en course est dévié par Lukong avant que Muzinga ne dégage en touche (58′). Sur la remise en jeu, Badri sert Ben Youssef d’une balle piquée dont « la tête » trouve le bas du poteau droit du gardien des dauphins noirs (59′). Malchanceux, Ben Youssef, en position axiale, verra son tir des 20 mètres encore renvoyé par le montant droit de Lukong (60′). La furia des espérantistes tarde à être récompensée par un troisième but qui les mettrait à l’abri d’une mauvaise surprise. Rentré en première période, Mejri, qui a écopé d’un carton jaune peu avant l’heure du jeu (59′), sera remplacé par Chaâlali (71′), dans un changement que seul Benzarti en détient la raison. Les visiteurs ne montrent le bout du nez que rarement, comme à l’instar du tir enveloppé de Sugira qui va loin hors du cadre de Ben Cherifia (72′). Ca sera d’ailleurs le dernier essai de l’attaquant congolais qui est remplacé par Bazombwa (75′). Cela ne change en rien le décor de la rencontre, puisque le jeu est encore et toujours à l’avantage des protégés de Benzarti. Mbarki, à son tour, rate le troisième but sur un face à face avec Lukong qui gagne le duel malgré l’excellente passe de Bguir (81′). Résignés, les dauphins noirs vont céder définitivement sur un but, le troisième finalement avec beaucoup de mérite, inscrit par Badri suite à un assist du remuant Mbarki (87′). L’estocade est enfin portée à deux buts d’avance, ce dont profite Benzarti pour reposer Dhaouadi qui, à son tour a ressenti des petites douleurs musculaires, le substituant par Machani (88′). Les Sang et Or inscriront un 4e but par Bguir, bien régulier, en toute fin de rencontre mais que l’arbitre assistant refuse pour un hors-jeu inexistant (90′). Les trois minutes de temps additionnel ne changeront plus le score de la rencontre qui s’achève sur la note de (3-1) en faveur des Sang et Or.

C’est donc une excellente entrée en matière que réalisent les protégés de Benzarti en cette phase des groupes, remportant une brillante victoire sur un adversaire pourtant bien loti. Trois points venus conforter la position des Rouge et Jaune en tête du classement du groupe C, puisque les Sud-Africains de Sundowns et les Ethiopiens de St Georges se sont quittés dos à dos (0-0).
Place maintenant au choc attendu en championnat local, entre l’EST et l’ESS, pour découdre du sacre final lors de la dernière ronde des Playoffs qui se jouera ce jeudi 18 mai à Radès.

FICHE DU MATCH

CAF-CL 2017; 1ere J Groupe C
Vendredi 12 mai 2017
Stade Olympique de Radès (9000 spectateurs environ)
Arbitre : Ali Lemghaïfry (Mauritanie)

ESPERANCE SPORTIVE DE TUNIS (EST) – ASSOCIATION SPORTIVE VITA CLUB (ASV) : 3-1

Buts : Coulibaly (20′), Khenissi (26′ Sp) et Badri (87′) pour l’EST – Atouba (10′) pour ASV
Avertissements : Mejri (EST), Ondo (ASV)
Expulsion : Bangala (ASV)

Espérance Sportive de Tunis
Equipe rentrante (4-2-3-1) :
Ben Cherifia- Mbarki, Chammam, Dhaouadi (Machani 88′), Talbi- Coulibaly, Sassi- Badri, Ben Youssef, Bguir- Khenissi (Mejri 40′, Chaâlali 71′)

Joueurs sur le banc non utilisés : Jemal, Rabiï, Jelassi, Rejaïbi

Entraîneur : F. Benzarti

Association Sportive Vita Club
Equipe rentrante (4-4-2) :
Lukong- Muzinga, Mutambala, Ondo, Bangala- Atouba, Batezadio, Traoré (Sidibé 83′), Munganga- Sugira (Bazombwa 81′), Badenhorst (Nlandu 56′)

Joueurs sur le banc non utilisés : Lomboto, Lusadisu, Dido, Etekiama

Entraîneur : Raoul Shungu

A. Mami

PARTAGER