Un nul synonyme de défaite à Ben Guerden vu le niveau de l’adversaire et la victoire des « concurrents » en cette 15ème journée de Ligue 1.

Pourquoi avoir choisi ce titre ? Parce que notre nouvel entraîneur s’est gouré dans pas mal de choix :

– La moitié des joueurs alignés venait de rentrer d’un stage de deux semaines au Qatar. Certes c’est la défense qui faisait pitié mais tout le milieu a flanché physiquement en seconde période et a laissé l’adversaire se balader. Première erreur de Kebaier est ne pas avoir équilibré son 11 de départ avec Kom et Ben Hatira.

– Seconde erreur de Kebaier ? assister au naufrage en deuxième mi-temps sans réagir. Pire encore, en enlevant Coulibaly. On a frôlé la défaite.

– La titularisation de Moez Ben Cherifia. Parce que Monsieur n’avait aucune légitimité sportive de reprendre sa place, il continue de lâcher les ballons sur des tirs de loin, n’a toujours pas arrêté un penalty et n’a pas laissé tomber cette manie de simuler.

– L’entrée en jeu de Kom à deux minutes de la fin : Si c’est pour nous faire rappeler Faouzi Benzarti, c’est vâchement réussi.

Prochain match face aux bizertins qui viennent de se faire battre chez eux par les derniers. Mondher Kebaier devra oser pour ne pas se retrouver dans le viseur du public espérantiste, encore traumatisé par la défaite africaine et l’expérience Benzarti. A commencer par faire des choix au milieu, mettre Dhaouadi sur le banc et jongler avec les diverses absences.

Slim

PARTAGER